Disposant d’une protection via un AOP, je vous propose de découvrir le fabuleux miel de Corse.

Elle est aussi connue sous l’appellation « l’or de la montagne » Corse.

Les apports de l’AOP du miel de Corse

Le miel de Corse profite d’une protection via une AOC en 1998.

En 2000, le miel de Corse bénéficie d’un AOP. Ces certifications constituent une garantie d’origine et d’un savoir faire spécifique.

Pour être éligible à l’appellation, le produit doit être issu de nectars et de miellats butinés par des abeilles d’écotype Corse. L’écotype comprend des associations végétales spontanées et naturelles de l’île, hormis les plantations d’agrumes.

Le miel de Corse AOP est le miel français titulaire d’un AOP, à l’instar du miel de sapins des Vosges.

Une culture particulière pour le miel de Corse

La Corse n’est pas soumise à l’épandage de pesticides de forte dose. Néanmoins, l’équilibre demeure précaire et les apiculteurs demeurent vigilants.

La filière apicole revendique plus de 300 producteurs. Plus d’une centaine profitent de l’AOC/AOP et la production est de 200 à 300 tonnes annuels.

Le respect de la nature et du savoir-faire traditionnel permettent la conservation de la qualité du miel de Corse. Pour y parvenir, l’importation d’abeilles du continent est strictement prohibée pour proscrire tout risque exogène.

Le miel de Corse est disponible sur place ou sur les sites spécialités de vente en ligne.

Les différentes saisonnalités et variétés du miel de Corse

Les déclinaisons varient selon les saisons, via 6 variétés. Il faut considérer le floral, l’aromatique.

Les goûts oscillent du plus doux au plus fort. Les couleurs varient du plus clair au plus foncé.

Elle est présente depuis l’Antiquité. L’île de Beauté connait une nature bien préservée. De plus, les plantes endémiques du maquis lui confèrent une identité puissante et une belle variété, tels les paysages insulaires.

Les miels de nectar de fleurs

Au mois de mai, le miel de Printemps est à la fois clair et doré. Son côté floral lui fournit de la douceur.

Au printemps, le miel de maquis est ambré avec une belle délicatesse et une note de caramel. Fin juin, le miel de Châtaignerie propose une amertume raffinée et ambrée avec un goût plus prononcé.

Quand au miel de maquis d’été, il procure ,en fin de saison, un produit clair, fruité et aromatique. Le miel de maquis d’Automne de novembre est à la fois clair et crémeux tout en étant beaucoup plus amer.

En ce qui concerne les miels de miellat, ils sont récoltés de mai à septembre. Ils proviennent des éléments sucrés posés par les insectes suceurs de sèves et recueillis par les abeilles.

Le miel de Miellat du maquis conjugue une couleur foncée, plus ambrée. Côté goût, il combine le caramel, la réglisse et les fruits de saison.

Découvrez d’autres produits du terroir ici.

Crédit Photo : paniercorse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *