Très apprécié, le poivre demeure une épice méconnue sur ses origines. Je vous livre quelques exemples parmi les 80 sortes de poivres existantes.

Les origines authentiques du poivre

Selon l’appellation officielle, Les poivres authentiques sont issus d’une  liane de la famille des pipéracées. Les  4 variétés concernent  le piper longum à l’origine du poivre long, le piper cubebaqui produit le poivre cubèbe, le piper borbonense d’où vient le poivre de Voatsiperifery.

Quant au piper nigrum, ce sont les baies qui se déclinent dans les poivres vert, rouge, noir, gris et blanc.

Les productions du piper nigrum

Le piper nigrum permet d’obtenir plusieurs types de poivres. En fonction de la maturité de la baie au moment de la récolte et du traitement, le fruit adopte une couleur et un goût différents.

Le poivre vert est une baie cueillie avant maturité. Son goût délicat procure des notes fraîches et végétales à un poisson ou une viande blanche.

Le poivre rouge est un fruit mûr. Plus intense en goût et légèrement piquant, il relève toutes les préparations.

Le poivre noir est récolté entre le poivre vert et rouge. Les baies sont  séchées au soleil.

Il s’accorde avec tous les types de plats y compris les desserts. Le poivre gris correspond  à des baies noires réduites en poudre.

Le poivre blanc est élaboré à partir de baies noires ou rouges. L’enveloppe externe est alors retirée lui donnant un goût plus discret et subtil idéal  pour les sauces.

Le poivre  mode d’emploi

Le poivre pour assaisonner une recette doit s’accorder avec les autres saveurs du plat. Si le poivre noir reste dans la plupart des cas assez consensuel, il est possible de  varier les arômes et les plaisirs en optant pour des poivres moins habituels.

Vous pouvez également utiliser un mélange de plusieurs poivres, c’est une option très intéressante pour multiplier les saveurs. Quel que soit le type de poivre choisi, il est préférable de l’acheter en grains entiers.

Ainsi, les baies conservent toute leur richesse et leur complexité aromatique. Utilisez un moulin à poivre pour le moudre à la minute, juste avant de passer à table.

Il ne faut  pas faire chauffer le poivre. En effet, la cuisson a tendance à altérer son goût et peut même le rendre amer.

À l’exception du poivre vert frais ou en saumure qui se conserve au réfrigérateur, il suffit de conserver les poivres en grains pendant plusieurs années dans un bocal en verre fermé, à l’abri de l’humidité et de la lumière.

 Découvrez d’autres spécialités ici.

Crédit Photo : parlapapa.com & wikipedia.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.