Je vous invite à explorer des serveurs inédits à travers plusieurs glaciers en plein cœur de la capitale française.

Les haut-de-gamme de Fruttini by MO

Cette maison en plein rive-gauche propose le concept « haute-glacerie ». La réinterprétation des classiques bat son plein.

De plus, les fruits de saison sont mis en exergue. 27 variétés de fruits sont proposées.

Toutefois, leur présence dépend de leur taux d’acidité fourni en sucre naturel. Un meilleur ouvrier de France d’origine italienne est présent chez Marie-Laure et Olivia.

Les glaces ne contiennent ni colorant, ni conservateur et tous les ingrédients sont bio. Les glaces sont particulièrement onctueuses chez Fruttini by MO.

Le concept de la Paleteria

La Paleteria revient à la créatrice brésilienne Sylvia. Sa glacerie se réfère au concept mexicain.

La vitrine est acidulée et cible les familles avec enfant. Sylvia œuvre avec 15 fruits disponibles dans des sorbets légers en sucres et enfilés sur des bâtonnets de bois.

Les crèmes glacées comprennent uniquement le thé matcha au chocolat blanc et le beurre de cacahuète. Les gourmandises se nomment paletas mexicanas et les parfums les plus prisés incluent la pastèque, la fraise et le citron vert.

Un renouvellement en permanence à la Glacerie de Paris

David Wesmaël est un meilleur ouvrier de France issu de Lille. Ses créations sont de pures merveilles pour les yeux et le palais.

Il met en avant des entremets glacés stylés avec force bonbons fourrés de glace et enrobés de chocolat. Il ne faut pas oublier les sablés croustillants amandes et noisettes.

Ils accueillent un fourrage de glace ou de sorbet agrémenté d’un confit de fruits.

Une glace à Paris sous la férule d’un MOF

Emmanuel Ryon comprend 2 adresses avec le Marais et la Place des Abbesses. Il propose un réel artisanat d’art avec le retour en force de l’omelette norvégienne, de l’ananas givré, du vacherin et de l’esquimau revisité.

Il s’inspire de la street-food. Il s’est illustré par son cookie glacé lors du récent Salon du Chocolat à Paris.

Le cherche-glacé de la Maison du Mochi

Cette glacerie de la rue du cherche-midi propose une version glace du Mochi. En fait, c’est une pâtisserie traditionnelle japonaise.

Le fourrage classique est remplacé par des parfums vanille/matcha ou noisette pour les glaces. Les sorbets accueillent les duos griotte/cannelle ou yuzu.

La maison Mochi valorise le vegan. La créatrice Mathilda Motte est un ex-styliste culinaire.

Elle réussit à combiner le raffinement japonais à la gastronomie française via des plaisirs glacés. D’autres articles sont accessibles ici.

Crédit Photo : arissecret.com & lexpress.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *