Il n’y a sûrement rien de plus gratifiant que d’ouvrir et de déguster une bouteille de vin qui a été produit à partir de vos propres vignes. Si vous rêvez de devenir vigneron, mais êtes inquiet de votre manque d’expertise, vous serez heureux de savoir que devenir propriétaire d’un domaine viticole n’est pas aussi difficile qu’on pourrait le penser.

Ainsi, si vous êtes amateur de vin et souhaitez investir, sachez qu’il existe différents moyens de placer votre argent dans ce genre d’investissement. Plusieurs dispositifs sont aujourd’hui disponibles afin d’aider les investisseurs à opérer sur le marché.

Une nouvelle SCPI viticole

Auparavant, les SCPI étaient axées sur l’immobilier d’entreprise. Les choses ont changé et ces sociétés permettent désormais l’investissement dans un domaine viticole. L’une des sociétés de gestion de SCPI les plus importantes en France, le groupe La Française REM, a en effet lancé la première SCPI viticole. Cette nouvelle SCPI permet de se constituer un patrimoine foncier agricole comprenant divers domaines viticoles, gérer de façon indirecte ou directe. Les investisseurs pourront parfaitement mettre en location ces biens sur une période de 25 ans.

Grâce aux loyers, les épargnants détenteurs de parts de la SCPI pourront percevoir des revenus auprès de la société de gestion. Par rapport à d’autres produits immobiliers, cet actif offre un rendement récurrent moindre. C’est pour cette raison que la société recommande une période de placement de 20 ans. Une rentabilité d’environ 5 % est possible avec ce type d’investissement. Grâce à ce placement, il est possible de diversifier son portefeuille.

Opter pour un groupement foncier viticole

Un groupement foncier viticole (GFV) est une entreprise permettant aux particuliers d’être actionnaires pour acquérir un vignoble. La gestion est confiée à un vigneron professionnel choisir pour son savoir-faire technique et commercial. Chaque année, l’actionnaire reçoit des revenus du bail, en argent ou en vin, au prorata des actions détenues. C’est avant tout un investissement de plaisir, vous permettant d’être propriétaire d’un domaine viticole sans souci de la gestion quotidienne du vignoble, tout en gagnant de l’argent.

Un autre avantage réside dans la fiscalité du GFV, qui permet de la réduction de l’impôt sur le revenu, de l’impôt de solidarité sur la fortune et de l’impôt sur la succession. Enfin, devenir actionnaire d’un GFV représente une diversification des investissements à long terme en combinant des avantages ludiques et fiscaux. L’acquisition d’une part dans un GFV est un placement à long terme qui nécessite une bonne préparation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *