Malgré les confinements et les restrictions sanitaires, le Guide Michelin continue sur sa lancée. Je vous propose d’en savoir plus sur les tâches qui lui incombent.

Des étoiles toujours opérationnelles

Le 18 janvier 2021, le Guide Michelin a dévoilé ses nouvelles étoiles. Les inspecteurs ont réussi à œuvrer malgré la fermeture des restaurations sur une longue période.

En effet, les établissements sont fermés au public durant trois mois au printemps et bientôt deux mois pour cette période hivernale.

Les précisions de l’équipe de direction

L’édition 2021 ne constitue pas une mise à jour de l’année 2021. Il s’agit d’une sélection spécifique.

Ainsi, les étoiles octroyées ont la même valeur que celles des années précédentes. La visite des établissements s’est déroulé une à plusieurs fois par les inspecteurs anonymement, comme de coutume.

Le mode opératoire des inspecteurs

Le Guide Michelin intègre 3 000 adresses avec plus 600 étoilées. Les inspecteurs ont goûté à autant de repas que lors des précédentes éditions via un mode commando.

La période estivale a enregistré un nombre important d’inspections. Des inspecteurs de 15 nationalités distinctes ont renforcé les troupes, à travers la Suisse, l’Allemagne, l’Espagne ou l’Italie.

En fait, la pandémie n’a pas touché ces pays européens à la même période. De plus, la publication des guides n’obéit pas aux mêmes dates.

Cela a permis à plusieurs inspecteurs d’œuvrer en France.

Un évènement différent pour 2021

L’évènement a eu lieu à midi en direct de la Tour Eiffel. C’est un évènement entièrement digital.

Le public a pu suivre le palmarès sur Facebook et Youtube. Les chefs primés sont intervenus en temps réel à travers une vidéo.

Par ailleurs, le Guide Michelin va délivrer des étoiles vertes. Le contexte sanitaire a ouvert la voie à plus d’innovations comme le click and collet.

Plusieurs ouvertures ont vu le jour.

A propos des restaurants Etoile Verte Michelin

Cette sélection inédite valorise les restaurants engagés dans le développement durable via la gastronomie. Comme lors des deux dernières éditions, plusieurs métiers de la restauration reçoivent des prix spécifiques.

Il faut retenir le service, la sommellerie ainsi que la pâtisserie.  Par ailleurs, chaque année,  le guide Michelin met en exergue la combativité, le courage ainsi que le talent des cheffes et des chefs.

De plus, le guide cible la valorisation des producteurs locaux. La direction espère un retour à la normale pour faire participer de nouveau les gourmets.

Découvrez d’autres sujets ici.

Crédit Photo : horecamagazine.be & francenewslive.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.