Après sa mise en exergue par la dernière édition du guide Michelin, la gastronomie durable est plébiscitée. Je vous propose d’en savoir plus sur ce concept.

A propos de la gastronomie durable

L’art de la table ou gastronomie se réfère en une façon de cuisiner régionale. Il s’agit surtout de mets provenant d’une cuisine traditionnelle et bien localisée géographiquement.

Pour sa part, la durabilité table sur une conservation et une économie des ressources naturelles. L’avenir de la région est assuré grâce à la préservation de l’environnement avec des effets positifs sur la santé humaine.

Ainsi, la gastronomie durable repose sur une cuisine qui considère la provenance des ingrédients. Elle s’inquiète du mode de culture, de la traçabilité et du goût.

La gastronomie durable chez les restaurateurs

Cuisiner pour favoriser avant tout l’environnement est de plus en plus intégré chez de nombreux professionnels de la restauration. La créativité n’est pas en reste et les produits de saison sont beaucoup plus présents dans les assiettes.

L’exotisme n’a plus réellement la côte. Pour la préservation de la qualité et réduire le transport, l’achat des produits est privilégié auprès des agriculteurs de proximité.

Les labels bio sont prisés. Des chefs se convertissent à la culture des fruits et des légumes et les proposent en dégustation.

Les autres aspects de la gastronomie durable

Au niveau des boissons, l’eau filtrée est préférée à l’eau minérale. Quant à la carte des vins, elle met en avant des crus issus de la production locale et des vins provenant des vignes bio.

En ce qui concerne les bâtiments, ils adoptent davantage l’isolation thermique. Les constructions sont prioritairement édifiées à partir de matériaux respectueux de l’écologie.

Par ailleurs, les équipements de cuisine sont assujettis à une consommation réduite en eau et en énergie. Le personnel est également sensibilisé à l’écologie et fait la promotion de la démarche auprès de la clientèle.

Le suivi des recommandations  de l’ONU

Après avoir initié une journée de la gastronomie durable, l’organisation des Nations Unies ou ONU veut éduquer les concitoyens du monde à ce concept. Plusieurs villes partagent des pratiques et des partenariats préservent l’environnement.

Actuellement, 28 villes sont élues Villes Créatives de Gastronomie. Les restaurants sont conviés à la promotion de l’énergie propre.

L’utilisation du gaz et de l’électricité sont recommandés. Il faut délaisser le charbon très polluant et nocif pour les voies respiratoires et l’environnement. Le gaz naturel est préféré au carbone. Suivez d’autres actus ici.

Crédit Photo : youstylish.com & ledevoir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.