Je vous emmène à l’exploration de l’Alsace à travers ses vins. Il ne faut être rebuté par les crus à la consonance germanique.

Les vignobles d’Alsace en question

Les vignobles partent de Strasbourg à Mulhouse sur une étendue d’environ 15 000 hectares de vignes en coteaux. Doté d’un microclimat plus sec, l’ensoleillement continental est favorable l’été et l’automne.

Ainsi, les raisins blancs mûrissent de meilleure façon et sont davantage généreux et fruités. Les plants sont cultivés sur une faille géologique.

Les sols gagnent plusieurs nuances de terrain. De plus, les vins d’alsace supportent la bonification en termes de vieillissement.

Les spécificités des cépages alsacien

Situés sur une bande étroite de coteaux, les cépages sont constitués par les massifs sous-vosgiens. La montagne procure un climat qui favorise un cycle végétatif plutôt long avec un mûrissement plus prononcé.

En Alsace, ce n’est pas le terroir qui fournit son appellation aux vins. Contrairement aux usages, ce sont les cépages qui proposent le nom des vignobles.

Les vins de ce territoire sont toujours mis en avant dans la flûte d’Alsace et embouteillés au niveau de la région de production. Ils doivent être servis frais sans être glacés à une température comprise entre 6 et 8°C.

L’AOC Alsace signale le nom du cépage.

Les différents vins alsaciens

Les sept cépages composant les vignobles alsaciens sont le Sylvaner, le Pinot blanc, le Riesling, le Muscat, le Pinot gris, le Pinot noir et le Gewurztraminer. Le Sylvaner est caractérisé par un vin blanc fruité et léger.

Désaltérant, il est agréable en bouche et il est plutôt vif. Il peut être servi avec de la charcuterie, des fruits de mer ainsi qu’un plat de poissons.

En ce qui concerne le Pinot blanc, il s’agit d’un vin qui combine tendresse, délicatesse, fraîcheur et plus de souplesse. Le Pinot gris est doté d’une belle opulence.

Il est plutôt charpenté, rong et long en bouche. Ces arômes de sous-bois peuvent être fumés ou proposer des notes florales.

Il accompagne le gibier, les rôtis et les viandes blanches. Le Pinot noir procure du vin rouge ou rosé qui rappelle la cerise.

Il s’agit d’un vin frais convenable pour les viandes rouges, le gibier, la charcuterie. Le Gewurztraminer est à la fois puissant, corsé et doté d’un bouquet richissime.

Il convient aux desserts, aux fromages corsés, à la cuisine exotique. Le Riesling est un vin blanc sec gastronomique doté de nuances florales et minérales.

Il est l’accompagnement incontournable de la choucroute, des viandes blanches et des crustacés. Le muscat d’Alsace est un muscat doux et sec. Plus aromatique, il évoque une fraîcheur fruitée. Il se boit idéalement en apéritif notamment avec les asperges.

Crédit Photo : .vinsmosbach.com & photos-alsace-lorraine.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *