Les recettes traditionnelles évoquent des souvenirs d’enfance inoubliables. Pour autant, les revisiter tout en respectant l’esprit d’origine est devenu une vraie tendance.

Je vous propose les essentiels de cette pratique largement répandue.

Les astuces pour revisiter un plat traditionnel

Il est possible de revisiter le goût d’une recette. La plupart du temps, il est permis d’ajouter un ingrédient qui va faire la différence.

En fait, la recette originelle doit conserver toute son authenticité. Seule la touche moderne qui apporte un petit plus est toléré.

Je peux citer le cas de blanquette de veau accompagnée de pommes de terre. Le plat peut admettre l’apport du thé et de la vanille pour apporter plus de fraîcheur sans trahir la recette d’origine.

Il est aussi possible de revisiter les accompagnements. Un gratin dauphinois peut accueillir 3 saveurs de fromage râpé différents.

Pour le dessert, le tiramisu au café peut être accommodé avec des fruits rouges  pour un côté acidulé tout guilleret et printanier.

Pour les inconditionnels des recettes traditionnelles

Dans ce cas, il ne faut pas toucher aux ingrédients de la recette. Il faut juste revisiter la présentation et le rendu dans l’assiette.

Des spaghettis à la bolognaise peuvent être servis dans des paniers pour ressembler à des nids. Le fameux tiramisu gagne en modernité servi dans de jolies verrines individuelles.

La fameuse tarte des demoiselles Tatin peut être détournée servie en petites tartelettes. Le baba au rhum est original avec des moules carrées.

De nombreuses recettes gagneraient à être présentées de façon plus originale sans perdre de leur authenticité.

Les versions allégées de la cuisine d’antan

Du côté des mijotés, le poulet basquaise est beaucoup plus léger avec des boulettes de volaille. Le cassoulet peut accueillir une version fruits de mer bien différent mais toujours succulent avec un bon vin blanc.

Le chili con carne est plus sain avec un bon filet de dinde. Pour l’incontournable blanquette de veau, elle peut accueillir des poireaux et des noix de Saint-Jacques.

Quant au bœuf bourguignon, il plaît davantage présenté en mode allégé dans des cassolettes. Pour les autres classiques, le taboulé peut être préparé avec du quinoa.

Un couscous sans semoule est possible. Il suffit de faire appel à du chou-fleur avec du citron et quelques fruits secs.

La Pizza Margarita dispose d’une pâte en croûte de chou-fleur. Les tomates peuvent être farcies aux achards de légumes.

La fabuleuse quiche lorraine aux épinards est un vrai délice. La version salée des desserts sucrés constitue aussi une idée à explorer.

Je peux inclure les gaufres aux courgettes et à la feta, les îles flottantes salées sur une nage de carottes et un crumble au quinoa, chèvre et courgettes.

Crédit Photo : voyage-colombie.com & madame.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *