Que vous soyez en Provence ou dans une autre ville de France, choisissez un restaurant qui sert des mets typiques provençales.

Je vous livre quelques incontournables de cette cuisine du sud de la France.

La tapenade et l’aïoli

La tapenade est composée essentiellement d’olives en tous genres. Il s’agit d’olives vertes, noires ou de la variété de Kalamata.

La tapenade est obtenue avec un mélange d’olives, de carpes, d’anchois, arrosé d’huile d’olive. Quant à l’aïoli, il s’agit d’une sauce immanquable  de la cuisine de Provence.

En fait, c’est une sauce à base d’ail, d’huile d’olive, de jaune d’œuf et de citron. Piquante et crémeuse, elle relève de nombreux plats.

En parallèle, l’aïoli est aussi un plat contenant de la sauce aïoli, des légumes bouillis, du poisson poché et des œufs durs.

La socca et la fougasse

Dans un restaurant provençal, pensez à commander de la socca ou de la fougasse. La socca est un pain plat fabriqué avec du pois chiche et cuit dans un four à pizza sur un plateau en cuivre.

Son assaisonnement comprend des herbes de Provence et du poivre noir concassé. Pour sa part, la fougasse est également un pain plat composé avec des olives, du fromage et des anchois.

La salade niçoise et la ratatouille

La salade niçoise est une jolie salade gourmande qui promet beaucoup de fraîcheur. Elle contient de la salade verte, des tomates fraîches, du thon, des œufs durs, des olives de Provence et des anchois.

L’assaisonnement  est effectué avec de la vinaigrette. En ce qui concerne la ratatouille, c’est un ragoût provenant de Nice.

Elle est richement préparée avec des tomates, des aubergines, des oignons, des courgettes, des poivrons. Les légumes sont cuites lentement en ajoutant de l’ail et des herbes provençales.

La bouillabaisse et la soupe au pistou

La bouillabaisse est un fameux ragoût de pêcheur originaire de Marseille. Elle connaît 3 sortes de poisson comme la rascasse rouge, le grondin et le congre européen.

L’assaisonnement porte sur les herbes de Provence, l’ail, l’oignon, la tomate ainsi que la rouille. Quant à la soupe au pistou, c’est une forme adaptée de la recette italienne du pesto en version provençale.

Il s’agit d’une soupe froide qui intègre aussi du basilic. Elle sert essentiellement de garniture au ragoût de légumes tel que le minestrone.

 Il suffit de saupoudrer le tout avec du parmesan ou du gruyère râpé. A l’approche des Fêtes de Noël, la tradition est perpétuée avec les 13 desserts de Noël.

Il s’agit d’une variété d’aliments comme les noisettes, le nougat blanc, le vin cuit, les dattes, les fougasses, les oranges, les raisins, la confiture, la pomme, la poire entre autres.

Crédit Photo : pinterest.com & all.accor.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *