Afin d’être prêt pour le déconfinement, le groupe Accor a mis en place un standard sanitaire certifié pour ses hôtels. Je vous propose un aperçu de toutes ces mesures.

Les projets en cours

A l’heure actuelle, Accor élabore des procédures d’accueil standard. Cela permet de sécuriser à la fois le personnel, la clientèle ainsi que les sous-traitants.

Accor œuvre de concert avec un organisme de certification à travers le Bureau Veritas. Cette collaboration table sur l’initiation de standards applicables pour les hôtels et les restaurants dans l’hexagone et en Europe.

Ces standards ciblent tout le secteur et peuvent servir de référence pour les catégories d’hébergement existantes.

https://www.youtu.be/XISSm5xB19U

Les autres initiatives du groupe Accor

Force de proposition, le groupe a d’ores et déjà envisagé de parler d’une seule voix dans la filière tourisme. L’homogénéité est primordiale afin de conserver la confiance de la clientèle.

Ainsi, Accor a contacté l’association France Tourisme et d’autres leaders dans leur secteur respectif comme les Galeries Lafayette, ADP, le groupe Pierre et Vacances et tant d’autres.

L’objectif tend vers l’élaboration de propositions directement opérationnelles et concrètes. Pour sa part, le groupe fait suite à la demande urgente de nouvelle norme sanitaire requise par le Secrétaire d’Etat en charge du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

Les ppints à reteenir sur les standards sanitaires

Selon Franck Gervais du groupe Accor, il faut prioriser les standards sanitaires à travers la distanciation sociale afin de prévenir la propagation de la pandémie.

Les standards prévus pour la reprise portent sur le port de masques, de gants, l’application de gel hydro-alcoolique et procéder à des nettoyages fréquents et renforcés. Cela implique la revue des points réguliers d’empreintes de la clientèle, le nettoyage répété des boutons d’ascenseur et les contraintes liées au service du petit-déjeuner et des buffets.

La situation des hôteliers à considérer

Accor dispose de 380 franchisés pour un total de 1 200 établissements. Les hôtels nécessitent des appuis structurels via des crédits d’investissement.

En effet, tous les hôtels sont ouverts contrairement aux restaurants. Actuellement, les nuitées sont surtout dues au personnel soignant, aux sans-abris, aux salariés du BTP et au personnel de l’armée.

En réalité, cette crise sanitaire va générer des attentes considérables de la part des clients. Ils voudront se renseigner sur le produit, sur le service, la marque, les employés, les prestataires, les engagements. De plus, ils vont s’informer sur le côté responsable du groupe.

Accor mise sur une meilleure participation publique privé pour garantir une reprise économique rapide et sécurisée.

Crédit Photo : financialafrik.com & africalifestyles.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *