La gastronomie provençale version street food est proposée par le Pain à l’ail

La cuisine de Provence est aussi appréciée en format street food. Je vous invite à découvrir ce concept adapté au goût du jour.

Le street good Festival

Cela fait deux ans que la ville de Marseille honore la cuisine de la Méditerranée à travers le « Street Food Festival ».L’évènement se déroule sur l’esplanade de la Major sur un espace de 6 000 m² au cours d’un week end.

Plus de 40 stands invitent les 25 000 visiteurs à goûter aux mets typiques et revisités de la gastronomie de Provence. La musique côtoie les démonstrations de graphs émanant d’une dizaine d’artistes pour animer l’ensemble.

Parmi les plus prisés, il faut citer le Pain à l’ail.

A propos du Pain à l’ail

Le Pain à l’ail est situé à plein temps dans une ruelle piétonne au cœur du quartier de l’Opéra. Les plats de Provence sont présentés avec des sandwichs divers.

Cela concerne la fameuse daube de bœuf, l’incontournable aïoli, le lobster roll rôti à l’huile d’olive. Il faut inclure la célèbre bouillabaisse savourée entre deux tranches de pain.

Le concept revient à Linda Vila Palleja, une cheffe inventive, depuis février 2020. Elle veut mettre en valeur l’identité des plats d’origine en suivant scrupuleusement les recettes de tradition héritées de sa grand-mère et de sa mère.

L’objectif est de proposer de la Street food provençale populaire à un prix accessible.

La particularité du Pain à l’ail

Linda a beaucoup voyagé en Asie et au Maroc. Après avoir goûté les plats locaux dans des lieux typiques, elle a apprécié le kébab turc, le burger américain, la pita grecque.

Elle veut retrouver cet esprit dans son établissement Marseillais. Il faut retenir le pan bagnat composé des onze ingrédients.

 Le Pain à l’ail est doté du label Ecotable.

La cuisine entièrement faite maison varie selon les approvisionnements régionaux et les saisons. Le Pain à l’ail séduit à la fois les marseillais et les touristes ravis  par de la cuisine provençale au cœur d’une baguette française.

Les produits phares de la gastronomie provençale

L’huile d’olive provient des oliviers des Alpes de Haute-Provence, du Vaucluse, des Alpes Maritimes, des Bouches du Rhône et du Var. Par ailleurs, les olives à manger comprennent d’innombrables variétés.

Les vergers du comtat venaissin produisent des fraises, des abricots, des melons, des cerises, des amandes, des pastèques, des pommes, des pruines, des raisins et des pêches. La Côte d’Azur est réputée pour les agrumes, les figues et les grenades. La Ville de Menton se distingue par le citron. Découvrez d’autres sujets ici.

Crédit Photo : laprovence.com & madeinmarseille.net

Amoureux du patrimoine français et de ses nombreuses richesses, épicurien dans l’âme, je vous donne mes avis, critiques sur la gastronomie de nos terroirs, sur notre parc hotelier  et nos belles régions de France